SC. 2021 – « Pourquoi et comment l’enseignement de la Section clinique répond à mes attentes  » par Claudine Schoukroun

En préparation de la Section clinique 2021 d’Aix-Marseille qui a pour thème « clinique de l’urgence », Claudine Schoukroun, participante à la Section clinique d’Aix-Marseille, consultante en ingénierie sociale, témoigne du désir et de la nécessité de formation orientée par la psychanalyse par un texte intitulé « Pourquoi et comment l’enseignement de la Section clinique répond à mes attentes ». 

Un parcours de vie professionnelle est toujours connecté à un parcours de vie personnelle et réciproquement. Ainsi selon moi, dimensions subjective/familiale/sociale/professionnelle sont intrinsèquement liées autour de divers apprentissages et ce, dès le plus jeune âge. Les premières bases de la formation scolaire, qu’on appelle à tort élémentaire, visent rien de moins que l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Tout au long d’une vie, se poursuit cet apprentissage complexe.  Se former c’est considérer la lecture et l’écriture comme un processus majeur, un levier essentiel de transformation individuelle et collective. Mais au-delà de la dimension cognitive des apprentissages, le désir d’apprendre importe plus que tout.

Envisager une formation initiale, c’est vouloir obtenir une qualification négociable sur le marché du travail, pouvoir se référer à un métier, obtenir une reconnaissance statutaire et sociale. Semblants nécessaires pour affirmer une certaine réussite et s’inscrire dans une logique de « carrière ». Des  identifications se construisent, un rapport aux autres se définit, des liens de subordination et/ou de domination agissent et peuvent engendrer frustrations, manques, et jouissance ! Des affects sont alors mobilisés pour penser une trajectoire. Mais la logique de l’inconscient joue un rôle prépondérant faisant agir le sujet à son insu vers un chemin qui se fait en marchant.  

La formation dite continue intervient alors, soit pour gravir des échelons fantasmant un idéal de maîtrise, soit pour ne jamais cesser d’apprendre, dans un désir de savoir que seul l’engagement dans un certain  travail peut dévoiler. Lorsque mon profil d’ingénierie sociale s’éclaire  entre travail social (approche politique)  et interventions sociales (approche clinique au plus près des singularités des cas et situations rencontrés), les petits cailloux déposés tout le long du chemin de vie révèlent alors un trajet au plus près du désir.

La rencontre avec la section clinique de psychanalyse d’Aix Marseille, ses enseignants et ses participants offre un espace d’inventivité qui vient servir ce désir. S’appuyant sur l’enseignement de Freud et de Lacan, la transmission de recherches théoriques et cliniques crée l’espace d’une  recherche personnelle connectée aux expériences de vie et aux questions professionnelles.

Le travail de lecture et d’écriture prend aussi toute sa dimension formative.  L’étude des textes, des concepts, des vignettes cliniques et la tentative de formalisation personnelle s’inscrivent alors dans une logique de « working in progress » autorisée et accompagnée avec bienveillance.

Le processus de déconstruction et de construction que représente une formation, est à la fois source de chaos, d’ordonnancement et d’ouverture possible. Malgré le trouble engendré, il n’est pas question de céder sur le désir d’apprendre, autant sur le(s) monde(s) que sur soi.  Il s’agit de travailler avec rigueur et de se faire travailler par les concepts : conditions nécessaires au processus d’évolution personnelle et professionnelle.

L’enseignement orienté par la psychanalyse développe des définitions originales du lien social, de l’urgence, de la désaffiliation, du décrochage scolaire, etc… et permet ainsi de saisir la complexité des situations tout en ayant soin de rester au plus près de la singularité des cas. Peuvent alors se forger des pratiques orientées, raisonnées et argumentées.

Cet enseignement dote d’un référentiel rigoureux sur le plan théorique et clinique, il est une boussole pour appréhender le réel en jeu dans les pratiques sociales.

Pour s’inscrire à la session 2021 de la Section clinique cliquez ici  



Catégories :Newsletter SC, Session 2020

%d blogueurs aiment cette page :