Politique & Psychanalyse. 7 décembre – Marseille – Quel discours politique aujourd’hui ?

La rencontre inaugurale de ce nouveau cycle Politique & Psychanalyse verra la participation exceptionnelle de Jean Glavany, ministre de François Mitterrand, député des Hautes-Pyrénées, Alain Hayot, délégué national de la culture du PCF, ancien vice-président de la région PACA, Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille, membre de l’ECF, et Richard Martin, directeur du Théâtre Toursky. Rendez-vous le jeudi 7 décembre au Théâtre Toursky. Entrée libre sur réservation.

« L’inconscient, c’est la politique. »
(Lacan, Le Séminaire, livre XIV, « 
La logique du fantasme », inédit ; leçon du 10 mai 1967) 

Pourquoi un dialogue entre psychanalyse et politique ? Pour une raison simple et suffisante, tranche Jacques-Alain Miller : « Laissée à sa pente naturelle, la politique, nous le voyons tous les jours, est fantasmatique, mégalomaniaque, délirante. Bref : elle a besoin des psychanalystes et de ceux, cliniciens et intellectuels, que la lecture de Lacan a formés. » (Le Nouvel Ane, n°8, 2007)

À l’heure où le marketing politique est devenu un art qui ne relève pas d’un simple habillage mais conditionne le discours politique, lorsque les « petites phrases » et les slogans de campagne supplantent le bien-dire et l’argumentation, que penser de la dégradation du discours politique aujourd’hui ? Doit-on s’en inquiéter, le déplorer, en prendre acte ?

Jacques-Alain Miller pose une thèse forte : « La désidéalisation de la politique n’est pas un malheur de la démocratie, mais son destin, sa logique et, si je puis dire, son désir. […] la décadence de l’absolu dans le champ politique, qui est heureuse pour autant qu’elle est à l’opposé du fanatisme, n’ouvre pas seulement la voie à la discussion rationnelle de leurs intérêts par des citoyens dépassionnés, mais aussi au règne de l’opinion, au règne sur l’opinion […]. Le débat public se déroule désormais dans l’élément de l’incroyance et de la tromperie, de la manipulation avouée et consentie. » (Entretien dans Cité, n°16, 2003.)

Au-delà de la chute des idéaux, du règne de l’opinion, comment se faire aujourd’hui le partenaire du courage en démocratie ?

C’est à cette question complexe et stimulante que sera consacrée la Conversation exceptionnelle qui réunira, Jean Glavany, ministre de François Mitterrand, député des Hautes-Pyrénées, Hervé Castanet, professeur des universités, psychanalyste à Marseille, membre de l’École de la Cause freudienne, Alain Hayot, docteur en sociologie et anthropologie, délégué national à la culture du PCF, ancien vice-président de la Région PACA en charge de la culture et de la recherche, et Richard Martin, directeur du Théâtre Toursky.

Ecouter l’interview d’Hervé Castanet par Serge Alexandre pour l’émission Si la musique m’était contée, sur Radio Zinzine le 28 novembre 2016. Hervé Castanet éclaire cette question du nouage de la politique et de la psychanalyse, et poursuit dans un échange avec Laurent Schuh, metteur en scène et comédien.

En lien avec cette thématique, à lire dans Lacan Quotidien n°610 : Trump, son spin doctor et l’hyperbole véridique, par Alice Delarue – Donald Trump président !, par Réginald Blanchet – De quoi les images médiatiques sont-elles le nom ?, par Célia Breton. Cliquer ici.

Infos pratiques

Mercredi 7 décembre 2016, 19h
Théâtre Toursky
Espace Léo Ferré
16 Passage Léo Ferré
13003 Marseille
Entrée libre sur réservation (attention places limitées) auprès de :
politique.psychanalyse@gmail.com ou 07 82 32 04 70

psychanalyse-et-politique-quel-discours-politique-aujourdhui-7-dec-toursky



Catégories :à côté