CEREDA. 6 décembre – Gap – Un bon petit diable

Ce mois-ci, nous poursuivrons l’étude du cas dit de « la jeune homosexuelle » de Freud (1920), (« Sur la psychogénèse d’un cas d’homosexualité féminine » Névrose, psychose et perversion, Paris, PUF, 1973), avec l’aide de Nicole Magallon, membre de l’ACF-MAP et extime du groupe.

La clinique de cette jeune fille du début du 20° siècle s’avère riche d’enseignements pour notre clinique contemporaine d’« après l’enfance ». Que ce soit sur la question du passage à l’acte suicidaire dont nous nous sommes attachés à étudier les coordonnées et la signification lors de la séance de novembre ; ou sur la question du choix d’objet d’amour qui retiendra plutôt notre étude ce mois-ci. Avec l’appui des chapitres 9 et 11 du Séminaire VII, L’éthique de la psychanalyse de Lacan (1959-1960), nous nous intéresserons également à ce que Lacan souligne, qu’avec l’amour de la Dame, l’objet est élevé à la dignité de la Chose. Nous chercherons à repérer l’intérêt de l’amour courtois pour la clinique de la jeunesse actuelle. Puis nous reprendrons le cas clinique présenté en novembre par Anne Deu, psychologue clinicienne.

Isabelle Fragiacomo

Prochaine réunion
Mardi 6 décembre à 19h15 (accueil à partir de 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA

%d blogueurs aiment cette page :