SC. 8 décembre – Marseille. Un colloque en partenariat avec Sauvegarde 13

Intervenant du médico-social dans le département des Bouches-du-Rhône, l’association Sauvegarde 13 accueille le 8 décembre à Marseille un colloque interne (non ouvert au public extérieur) co-organisé avec la Section clinique Aix-Marseille sur « Les souffrances psychiques au XXIe siècle » et les réponses que leur apporte la psychanalyse. Daniel Carlais et Pascale Jacquelin, respectivement directeur général et responsable du service formation de Sauvegarde 13, ouvriront cette après-midi placée sous la présidence d’Hervé Castanet, coordonnateur de la Section clinique.

Avec : Daniel Carlais, directeur général de Sauvegarde 13, Pascale Jacquelin, responsable du service formation de Sauvegarde 13, Hervé Castanet, psychanalyste à Marseille, membre de l’École de la Cause freudienne, professeur des universités, coordonnateur de la Section cliniqueRenée Adjiman, psychologue clinicienne à Marseille, Françoise Denan, psychologue clinicienne à Aix-en-Provence, Françoise Haccoun, psychanalyste à Marseille, membre de l’École de la Cause freudienne. Un évènement coordonné par Renée Adjiman.

Plus d’informations sur Sauvegarde 13 : cliquer ici.

Les souffrances psychiques sont avant tout des souffrances subjectives. Elles se repèrent dans le champ du sanitaire et du social dans la rencontre avec la psychose. Celle-ci est toujours une épreuve pour le praticien. L’angoisse qu’il peut rencontrer à titre personnel en témoigne. Elle s’avère d’autant plus pesante que font défaut les repères pour orienter la prise en charge. Sans balises solides, les professionnels de l’éducatif, du social et du soin risquent d’errer dans leur pratique et sont démunis devant la prise en compte des sujets psychotiques. Quelles solutions apporter à ces enfants, adolescents, adultes en grande précarité psychique, quelles orientations proposer ?
À partir de la solide expérience des cliniciens s’appuyant sur des cas éclairants, cette présentation sera l’occasion de démontrer comment la clinique, orientée par Freud et Lacan, opère dans l’accompagnement de ces sujets en souffrance psychique. Il s’agira de repérer ce qui est le plus singulier chez un sujet à partir de ses dits. C’est donc une pratique de la rencontre qui ne se centre pas sur l’idéal social (l’intégration, la réinsertion sociale, la normalisation) mais sur l’écoute du sujet, sur ses solutions inédites. Cette présentation apportera enfin un aperçu détaillé des savoir-être et des modalités de savoir-y-faire avec la psychose en particulier.

affiche-sauvegarde



Catégories :Le Blog SC