SC. 17 février – Aix-en-Provence – L’hystérie, l’invention du « troumatisme » #3

Comment Freud fait de l’hystérie une modalité de discours, et comment Lacan fondera en logique cette découverte, en inventant le terme de troumatisme : c’est ce que propose d’explorer le cycle des Conférences d’introduction à la psychanalyse. Troisième séance : « Un corps malade de la vérité ». Réservé aux inscrits.

Lire la présentation et le programme complet du cycle des conférences.

Lusinghe, Carol Rama (2003).
3 avril-12 juillet 2015, Musée d’art moderne de la ville de Paris.

La conversion des mots ou pensées refoulés en troubles somatiques sert une articulation signifiante qu’il s’agit de décrypter. Le symptôme fait consister le rapport sexuel qu’il n’y a pas[1]. Le cas de Miss Lucy R.[2] met en exergue ce processus.

[1] Cf. Lacan, Jacques, Le Séminaire, livre XVIII, D’un discours qui ne serait pas du semblant, Seuil, 2006, p.129.

[2] Freud, Sigmund, Etudes sur l’hystérie, PUF, 2002.

A lire pour cette séance
– Freud, Sigmund, La naissance de la psychanalyse, PUF, 1996, p. 364 à 366.
– Lacan, Jacques, Le Séminaire, livre XXIV, « La logique du fantasme » (inédit), leçon du 10 mai 1967 ; disponible sur internet en cliquant ici.

Prochain rendez-vous : le 17 mars.



Catégories :Agenda, Hystérie 2015, Section clinique