Cereda. 16 mai – Gap – Un bon petit diable

Nous aurons à cœur lors de cette réunion d’avancer dans nos travaux en vue de la venue d’Elisabeth Leclerc-Razavet à Gap en octobre 2017, autour de l’ouvrage qu’elle a dirigé avec Georges Haberberg et Dominique Wintrebert : L’enfant et la féminité de sa mère (L’Harmattan, collection Études psychanalytiques, 2015).

Nous avons vu le mois dernier que l’enfant est pris dans un battement entre la mère qui lui est toute dévouée, où il occupe la place de substitut à son manque phallique, et la femme qui n’est pas-toute à lui, ce qui le confronte à l’irruption du désir féminin pas-tout dans le rapport au phallus.

Nous poursuivrons notre lecture par le cas clinique présenté par Georges Haberberg « Tombée du lit » et le commentaire qu’en fait Maryvonne Blouët-Bricoteaux (p111 à 121), où une fillette s’attelle avec son analyste à repérer et chiffrer la question de la castration maternelle, l’énigme du désir féminin.

Sylvie Dagnino, infirmière en pédopsychiatrie nous présentera ensuite un cas de sa pratique. Nous chercherons à l’articuler avec certains des points théoriques abordés dans L’enfant et la féminité de sa mère.

Isabelle Fragiacomo

Le livre : L’enfant et la féminité de sa mère, sous la direction d’Élisabeth Leclerc-Razavet, Georges Haberberg et Dominique Wintrebert. Avec la collaboration de Maryvonne Blouët-Bricoteaux et Laurent Dupont. Préface de François Ansermet. L’Harmattan, collection Etudes psychanalytiques, 2015. Lire la présentation en cliquant ici.

(en couverture : La Madone des Palefreniers / La Madone au serpent, Caravage, 1605, Galerie Borghese, Rome).

Prochaine réunion
Mardi 16 mai à 19h15 (accueil à partir de 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA