Cereda. 2 février – Gap – Un bon petit diable

Après la lecture de Freud « Pour introduire le narcissisme », où nous avons travaillé la différence entre l’identification et la sublimation, nous reviendrons sur les identifications et les remaniements narcissiques, les idéaux donc, après l’enfance.

L’idéal est du côté du symbolique, il bouge du fait de la pulsion sexuelle, il chute, il est souvent l’objet d’une quête lors de ce passage qu’est l’adolescence. J.-A. Miller souligne que la notion de discours, telle que l’a enseignée Lacan, permet l’articulation entre S1, l’identification, et a, l’objet de la pulsion.

Nous étudierons les textes de Freud, le chapitre VII « Psychologie des foules et analyse du moi », dans Essais de Psychanalyse, et le chapitre III dans  « Le moi et le ça ». Deux participants nous ferons entendre leur lecture de ces deux chapitres.

Dans le second temps de la séance, Marie Jamois, psychologue clinicienne, nous présentera un cas de sa pratique.

Elsa Lamberty

Prochaine réunion
Mardi 2 février à 19h15 (accueil à partir de 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA