CEREDA. 15 décembre – Gap – Un bon petit diable

Nous retenons deux points de notre lecture, lors de notre séance de novembre, du texte de Freud « Les métamorphoses de la puberté » .

1-La promotion de la puberté, le signifiant adolescent est de plus en plus prégnant dans notre monde contemporain, ne vient-elle pas questionner « qu’est-ce qu’un adulte ? » et faire écho à « Il n’y a pas de grandes personnes » soulevé par Lacan ?

2-Le problème de la vie est qu’il n’y a pas de rapport – ni entre les mots et les choses, ni entre hommes et femmes. Le non rapport sexuel est une boussole pour nos lectures, notamment pour ce texte dans lequel Freud fait appelle au biologique, au chimique. La sortie de l’enfance est ce moment de perplexité et d’angoisse où l’absence d’inscription biologique se dévoile dans la rencontre et le lien à l’Autre.

Pour notre séance de décembre, Nicole Magallon, membre ACF MAP, se joindra à nous pour commenter les lectures de Marie Jamois, psychologue clinicienne, et de Carole Bernard, psychologue clinicienne, autour du texte de Freud Pour introduire le narcissisme. En quoi « le moment pubertaire est un moment où, en effet, le narcissisme se reconfigure » ?, une remarque de Jacques-Alain Miller. Nous reviendrons sur la fin de son texte qui résonne tristement dans l’actualité, la dérive de l’Etat islamique avec le « Je suis dans le narcissisme de la cause triomphante », en quoi cela s’attache t-il à un réel de jouissance ?

Dans un second temps nous travaillerons autour d’un cas clinique d’un adolescent.

E. Lamberty

Prochaine réunion
Mardi 15 décembre à 19h15 (accueil à partir de 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA