Champ freudien. Séminaire d’études féminines de Martigues 2015-2016

« Viser le détail dans la clinique, face à la suprématie du standard » : tel est le thème de la session 2015-2016 du séminaire d’Etudes féminines de Martigues.

« Dans notre clinique, viser le détail crée une ouverture dans la pratique, là où aujourd’hui le trouble devient une référence standard identifiant celui qui le porte à s’y réduire. Cerner ce qu’il y a de plus particulier chez chacun permet un autre abord de ce qui cloche, en tenant compte du potentiel du sujet, ce qui le soutient et le maintient vivant.
Lacan dans L’envers de la psychanalyse[1] articule une logique inhérente à chaque discours, à savoir l’incomplétude… rien n’est tout. A partir de cette béance nous reviendrons au dire de Jacques Lacan en 1966 sur France Culture à propos des Aventures d’Alice au pays des merveilles, de Lewis Caroll. »

Marie-Ange Lucchesi, responsable du séminaire

[1] Lacan J., Le Séminaire, livre XVII, L’envers de la psychanalyse, Seuil, 1991, p. 234.

Connaître le détail des séances : cliquer ici.

Infos pratiques

5 dates : 10 octobre 2015, 05 décembre, 30 janvier 16, 02 avril, 04 juin.
Les samedi, de 9h30 à 12h

Hôpital du Vallon, salle de réunion (psychiatrie)
Bd du 19 mars 1962, 13500 Martigues
Informations : 06 70 31 88 55 et lucma003@gmail.com

Le séminaire d’Etudes féminines de Martigues est placé sous la responsabilité de Marie-Ange Lucchesi. Conseil : Hervé Castanet (plus-un). Monique Grangaud-Guérin (†), Sylvie Goumet, Marc Krawczyk, Marie-Ange Lucchesi. Cartel :  Marie-Louise Fressy Meunier, Marc Krawczyk, Daniel Godefroy, Marie-Ange Lucchesi.

Programme des séances

1. Samedi 10 octobre
– Marie-Louise Fressy Meunier : Dans le rêve : le détail qui fait énigme pour le sujet.
– Daniel Godefroy : En quoi le détail peut-il être porteur de « ce qui nous regarde » ?
– Marc Krawczyk : Détail et standard s’opposent ; le détail ouvre, le standard ferme.
– Marie-Ange Lucchesi : Le désir de savoir, au détail.

2. Samedi 5 décembre
– Daniel Godefroy : Le détail, indice d’une possible structure ?
– Marc Krawczyk : Détails et angoisse à l’adolescence
– Marie-Ange Lucchesi : La tache, un détail de lumière ?

3. Samedi 30 janvier
– Daniel Godefroy : Le traitement du détail dans la clinique selon Freud et dans l’histoire de l’art par Warburg.
– Marc Krawczyk : Détails signes discrets dans les psychoses ordinaires.
– Marie-Ange Lucchesi : Du trait à l’insubstance.

4. Samedi 2 avril
Lors de cette séance, la question portera sur le détail dans l’enseignement de Freud et de Lacan à l’appui de cas clinique ; un exposé visera le standard dans la clinique en institution.
– Daniel Godefroy : Détail, style, quelle articulation ?
– Marc Krawczyk : Les détails en trop.
– Florence Feltre : Quand le standard s’impose au sujet.
– Marie-Ange Lucchesi : Ce qui cloche, le détail ?

4. Samedi 4 juin
– Marc Krawczyk : Le détail dans la clinique.
– Marie-Ange Lucchesi : Le détail dans l’orientation lacanienne.

 



Catégories :Les séminaires en MAP