CEREDA. 15 décembre – Marseille – Boutchou

Prochaine réunion du groupe Boutchou du CEREDA à Marseille, mardi 15 décembre à 21h, en visioconférence. Au programme:  Lecture du chapitre XVI  du livre de R. et R. Lefort  Maryse devient une petite fille  du texte de Sonia Chiriaco : « Depuis la nuit des temps »[1] à propos de la thèse II du texte « L’agressivité en psychanalyse » de Lacan.

[1] Chiriaco S., « Depuis la nuit des temps », publication  numérique.

Compte-rendu de la réunion du 29 novembre 2021, par Françoise Biasotto

Lolita Lilamand nous a présenté un texte dans lequel elle articulait une vignette clinique d’un jeune garçon de 6 ans avec la notion « d’agressivité intentionnelle »[1]. Est-elle inconsciente ou consciente ? Nous en sommes venus à faire une distinction selon la structure du sujet : dans la psychose, l’agressivité se manifeste à ciel ouvert, dans l’acte et dans un certain débordement et il s’agit de trouver le moyen de la border, de la limiter. Dans la névrose, cette « intention d’agression » est plus voilée et apparaît dans les formations de l’inconscient : rêves, actes manqués, lapsus.

Sophie Bernardin a présenté le chapitre XV du livre de R. et R. Lefort « Maryse devient une petite fille »[2]. Nous repérons l’assomption de la castration pour cette fillette : dans ses énoncés il est question d’absence et de présence de l’objet, de l’analyste. Du fait d’accéder à la castration, elle devient un sujet divisé qui à la fois veut et ne veut pas, pour lequel la question de son désir se pose. Dans les séances, elle n’est plus l’objet de jouissance de l’Autre et peut se séparer de l’Autre.

[1] Lacan J., « L’agressivité en psychanalyse », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 104.

[2] Lefort R. et R., Maryse devient une petite fille, Psychanalyse d’une enfant de 26 mois, Paris, Seuil, 1995.

Contact : Françoise Biasotto, frbiasotto@orange.fr

Tel: 06 09 64 55 98



Catégories :Groupes CEREDA

%d blogueurs aiment cette page :