SC. 27 juin – Aix-en-Provence – L’angoisse #7

Au programme de la dernière séance des Conférences d’introduction à la psychanalyse sur l’angoisse : Lacan : L’angoisse et son rapport à l’acte, passage à l’acte et acting out.

« Je suis pour moi-même une terre d’embarras, de suées terribles. » Saint Augustin, Les aveux (Ve s.)

L’angoisse, expérience subjective dont la causalité demeure obscure aux philosophes, touche à l’âme comme au corps. La psychanalyse en décrit la logique.
Freud l’articule à la libido : qu’une tension physique ne puisse se décharger psychiquement[1] et voilà que surgit l’angoisse ! Il observe ses déclinaisons cliniques : rêves d’angoisse, réaction au trauma, voire à un trauma initial, angoisse de castration, angoisse phobique, angoisse de morcellement. L’angoisse de castration, constitue pour lui, le dernier terme, indépassable, rencontré par le névrosé dans l’expérience analytique.
Freud écartera rapidement sa première hypothèse : ce n’est pas le refoulement qui provoque l’angoisse. Il élabore ainsi deux théories complémentaires : l’angoisse comme affect généré par un surcroît libidinal qui ne trouve pas à se satisfaire[2] ; l’angoisse, articulée à la pulsion de mort, comme signal d’un danger pulsionnel[3].
Son approche demeure arrimée à la position du sujet, à ce qui fait signe de l’angoisse : la fuite du moi.
La relecture de Lacan conduit à ce constat : dans toutes les élaborations freudiennes, le manque, la disparition de l’objet sont engagés. Toutes sauf une : L’inquiétante étrangeté (1919) met en évidence le caractère étrangement familier de l’objet perdu qui fait retour. « Si tout d’un coup ça ne manque pas, c’est à ce moment-là que commence l’angoisse[4] » Lacan, après Freud, dans son séminaire X, fait de l’angoisse le seul affect qui ne trompe pas[5], il articule un au-delà du complexe de castration[6] et invente l’objet a, cause du désir[7].

[1] Freud S., Naissance de la psychanalyse, lettre à Wilhelm Fliess, juin 1894, PUF, p.80 et suivantes. [2] Freud S., XXVe conférence d’introduction à la psychanalyse, 1915, nrf, p.519. [3] Freud S., XXXIIe conférence d’introduction à la psychanalyse, 1933, Folio essais, p.118. [4] Lacan J., Le Séminaire, livre X, L’angoisse, Seuil, p. 53. [5] Ibid., p. 92. [6] Ibid., p.58. [7] Ibid., p.108.


A Aix-en-Provence :

Hôpital Montperrin, 109 Avenue du Petit Barthélémy, 13000 Aix-en-Provence
De décembre 2016 à juin 2017, le mardi de 19h à 21h.
> 13 décembre, 17 janvier, 7 février, 7 mars, 4 avril, 9 mai, 13 juin
Sur Marseille :

Maison du Bâtiment, 344 bd Michelet, Marseille 8e
> 24 mars (Conversation, toute la journée), 11 mars et 10 juin (Matinées de la SC)
Contact :  section.clinique.am@wanadoo.fr

#1. 13 décembre 2016
> Sylvie Goumet : Le pas de Freud : angoisse réactive-angoisse névrotique (XXVe conférence d’introduction à la psychanalyse).
> Nicole Guey : Freud, Première Théorie de L’Angoisse (Inhibition, symptôme et angoisse). 

#2. 17 janvier 2017. Freud : seconde théorie de l’angoisse
> Sylvette Perazzi : Du symptôme à l’angoisse (Inhibition, symptôme et angoisse).

> Sylvie Goumet : Du refoulement à la pulsion de mort.

#3. 7 février  Freud : Refoulement névrotique, hystérie et névrose obsessionnelle
> Françoise Haccoun : Angoisse, libido et structures névrotiques.

> Nicole Guey : Le penchant à l’angoisse.

#4. 7 mars  Freud : L’angoisse comme signal et le traumatisme
> Pamela King : De la « conception » d’angoisse à la mythologie de la doctrine des pulsions.

> Sylvie Goumet : Dompter les pulsions.

#5. 4 avril  Freud : L’inquiétante étrangeté, Unheimlich
> Véronique Villiers : A partir de « L’homme au sable » : un commentaire de Das Unheimliche, de Freud.

> Nicole Guey : Du familier à l’inquiétante étrangeté.

#6. 9 mai   Lacan : L’angoisse, un affect qui ne trompe pas, l’invention de l’objet a
> Nicole Guey : La structure de l’angoisse.

> Sylvie Goumet : Le désir et l’angoisse

#7. 13 juin  Lacan : L’angoisse et son rapport à l’acte, passage à l’acte et acting out
> Hervé Castanet : Arracher à l’angoisse son point de certitude.

Les détails sur l’équipe enseignante de la Section clinique d’Aix-Marseille en cliquant là.

La Newsletter de la Section clinique :
– NL5
– NL4
– NL3

Découvrez le thème 2017 de l’enseignement de Section clinique en cliquant ici : L’Autre dans la clinique psychanalytique contemporaine et celui de la Propédeutique en cliquant là : L’inconscient, drôle de mot !

Pour en savoir plus sur la Section clinique et télécharger le livret complet de la session 2017, cliquez ici.

section-clinique-affiche-les-conferences-dintro-2017_page_1

section-clinique-affiche-les-conferences-dintro-2017_page_2



Catégories :Le Blog SC, Session 2017