Cartels. 19 mai – Marseille – « Une lettre d’âmour« 

« Parler d’amour, en effet, on ne fait que ça dans le discours analytique. […] Ce que le discours analytique apporte […] c’est que parler d’amour est en soi une jouissance » (Lacan, Séminaire XXEncore). Pour déplier cette évocation d' »une lettre d’âmour », la soirée intercartels du 19 mai à Marseille invite Dalila Arpin, psychanalyste à Paris, membre de l’ECF et déléguée nationale aux cartels, qui donnera une conférence : « Les lettres volées de l’amour ». Auparavant, après une introduction par Elisabeth Pontier et Françoise Haccoun, trois cartellisants auront présenté leur travail sur la question : Isabelle Bayer Moia, Benoît Kasolter et Béatrice Marty.

Que veut une femme ?, était la question qui tourmentait Freud. Mais ce qu’une femme aime chez un homme, c’est l’enseignement de Lacan qui l’éclaire. Le mystère de la féminité se trouve ainsi décelé. De son côté, l’homme se trouve confronté à une tout autre affaire. D’où les malentendus de l’amour, qui n’empêchent pas les bonnes rencontres : « Car il n’y a rien d’autre que rencontre, la rencontre chez le partenaire des symptômes, des affects, de tout ce qui chez chacun marque la trace de son exil » (Lacan, Séminaire XX, Encore, Seuil, p. 132).
Dalila Arpin

Pour écouter la conférence de Dalila Arpin, suivez le lien vers Radio Lacan.

Infos pratiques

Jeudi 19 mai, de 19h30 à 21h30
Les Arcenaulx, 25 cours Estienne d’Orves
Marseille 1er
Participation aux frais : 10 €, étudiants 5€.
Infos et inscriptions : acf.map@gmail.com

Rencontre intercartel 19 mai Une lettre d'amour

 



Catégories :Agenda, cartels