SC 2022-23. Enseignements cliniques en visioconférence.

La Section clinique d’Aix-Marseille  propose des enseignements cliniques par visioconférence, de décembre 2022 à juin 2023, déclinés en 3 modules et assurés par Hervé Castanet, professeur des universités en psychopathologie, Nicole Guey, docteure en psychopathologie, Pamela King, docteure en psychanalyse, Jean-Louis Morizot, professeur de psychiatrie, Sylvette Perazzi, psychiatre, . Les enseignants exercent la psychanalyse et sont membres de l’École de la Cause freudienne ou de la New Lacanian School et de l’Association mondiale de psychanalyse. Détails ci-dessous. Titre de l’année: L’apparole et autres bla-bla.

INSCRIPTION et RENSEIGNEMENTS :
section.clinique.visio.2022et23@gmail.com

Argument:

Comment entendre ce titre qui fut, en son temps, celui du numéro 34 de la revue de La Cause freudienne ? Voici ce qu’en dit Jacques-Alain Miller dans « Le monologue de l’apparole » : « La parole – la parole tranquille – dit toujours l’un et l’autre, même si l’autre devient grand Autre, suppose toujours question et
réponse. C’est toujours une relation, un dialogue. Or l’apparole est un monologue. Ce thème du monologue hante le Lacan des années soixante-dix – le rappel que la parole est surtout monologue. Je propose ici l’apparole comme le concept qui répond à ce qui se fait jour dans le Séminaire Encore, quand Lacan interroge de façon rhétorique – Lalangue sert- elle d’abord au dialogue ? Rien n’est moins sûr. Je dis que ce qui répond à cette remarque-là, cette interrogation – qui, avancée petitement comme ça, est de nature à faire s’effondrer l’ensemble du système –, c’est qu’il faut un nouveau concept de la parole, dans la mesure où lalangue ne sert pas au dialogue. Avec le concept de l’apparole, l’ensemble de la référence à la communication s’effondre, ou au moins, au niveau où il s’agit de l’apparole, il n’y a pas de dialogue, il n’y a pas de communication, il y a autisme. Il n’y a pas l’Autre avec un grand A. L’apparole n’a pas pour principe le vouloir-dire à l’Autre ou à partir de l’Autre. » Il ajoute : « L’apparole, elle, n’a rien de phatique. C’est pourquoi, tout à l’heure, je la disais même autiste, dans un usage un peu rapide du terme. L’apparole, c’est ce que devient la parole quand elle est dominée par la pulsion et qu’elle n’assure pas
communication mais jouissance. Ce qui répond à la formule que Lacan donne dans le Séminaire Encore – Là où ça parle, ça jouit. Cela veut dire, dans le contexte, cela jouit de parler . Donc, il y a quelque chose à situer qui se satisfait de ce blabla-là, et qui se satisfait au niveau de l’inconscient. » Avec l’apparole, la
définition du signifiant, prise à Ferdinand de Saussure, est subvertie… Quelles en sont les conséquences cliniques ?

1er module:  Séminaire théorique : L’apparole et autres bla-bla (ou le signifiant subverti) 1h15.

2é module: Sémiologie lacanienne (présentations cliniques et trésor psychiatrique classique) – 1h15

3é module (optionnel) : Élucidations des pratiques cliniques des participants 1 h

Inscriptions : section.clinique.visio.2022et23@gmail.com
Le nombre d’inscrits est limité à 50 pour maintenir un lieu de travail convivial axé sur le travail et le questionnement clinique de chaque inscrit(e)

Horaires: Mardi de 19 h 30 à 23 h

Dates: 13 décembre10 janvier 2023 – 07 février 14 mars – 04 avril – 23 mai – 13 juin – Nombre de séances : 7 (pour chaque module) 

Plus:  3 ENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES :
– Conversation : vendredi 24 mars (de 14 h 30 à 18 h)
– Après-midis cliniques : samedis 4 février et 6 mai (de 10 h à 12 h 30)

Tarifs: 240 euros. Pour les pays où le taux de change avec l’euro est très défavorable, la Section clinique saura se montrer… souple (voir avec les responsables).

Interface: Zoom

Télécharger la plaquette en PDF



Catégories :Le Blog SC, Session 2022, Session 2023