Nouvelle Section Clinique 2023. Marseille – «Je pense donc je souis »

Comment s’orienter dans le clinique? La Nouvelle Section clinique d’Aix-Marseille, propose pour sa session 2023, un enseignement autour de la question « qu’apporte le dernier enseignement de Lacan à la clinique?  » Il sera articulé autour de trois modules: 1/ Présentation clinique hospitalière. 2/ Élucidation des pratiques cliniques. 3/ Séminaire théorique. Le thème en sera « Je pense donc je souis « . Plus: Une Conversation et deux Matinées cliniques.  Vous trouverez ci-dessous, l’argument du thème et toutes les informations pratiques, pour vous inscrire dès à présent!

Inscriptions : section.clinique.am.2023@gmail.com

Je pense, donc je souis ou comment la psychanalyse subvertit toujours la clinique

Trois scansions nous orientent pour le cours théorique de la session 2023:
1–Ce qui subvertit.
Lacan trouve inadéquat le terme de révolution associé à la découverte de la psychanalyse par Freud, car il désigne un retour à l’origine. Il lui préfère celui de subversion : « Il apparaît ainsi que la révolution mise en avant par Freud tend à masquer ce dont il s’agit. Ce qui ne passe pas, révolution ou pas, c’est une subversion qui se produit dans la fonction, la structure, du savoir. (1) » Comment Freud subvertit-il la définition du savoir, expliquant la résistance à la
psychanalyse et donc les attaques, depuis sa naissance, contre elle ? La réflexivité du « on sait qu’on le sait » perd son assise. À l’affirmation « un savoir se sait » se substitue une trouvaille faisant coupure épistémologique : « la psychanalyse révèle […] un savoir insu à lui-même(2) ». Le dire insu ne l’assimile pas au chaos, voire au sans loi – au contraire : « Le savoir insu dont il s’agit dans la psychanalyse est un savoir qui bel et bien s’articule, qui est structuré comme un langage.(3) »
2–Première subversion.
Le cogito cartésien – cogito ergo sum, je pense donc je suis – est la condition du sujet de la science. Sans lui, la science ne se décolle pas de la religion ou de la magie et ne peut se constituer comme champ autonome. Sans le sujet cartésien, sans le sujet de la science, le sujet de l’inconscient ne peut être historiquement dégagé. Freud est fils de cette rupture dans le champ du savoir. En 1964, Lacan dira que « la démarche de Freud est cartésienne – en ce sens qu’elle part du fondement du sujet de la certitude (4) ». Mais la psychanalyse, issue de la science, subvertit cette certitude…Lire la suite

(1) Lacan J., « Savoir, ignorance, vérité et jouissance » (1971), Je parle aux murs, Seuil, Paris, 2011. p.23. 2 Ibid., p.22.

(3) Ibid., p.23. Cf. aussi Lacan J., Le Séminaire, livre XXIII, Le Sinthome, texte établi par J.-A. Miller, Paris, Seuil, 2005, p.131 : « L’inconscient est entièrement réductible à un savoir. C’est le minimum que suppose le fait qu’il puisse être interprété. »

(4) Lacan J., Le Séminaire, livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, texte établi par J.-A. Miller,Paris, Seuil, 1973, p.36.

Télécharger la bibliographie indicative

Inscriptions : section.clinique.am.2023@gmail.com Nombre de places: 50. Inscriptions ouvertes.

 Quand: De janvier à juin 2023
Le vendredi de 14h à 19h et 2 Matinées cliniques, le samedi, de 10h à 12h30. Conversation clinique de 14h30 à 18h
– janvier : 13 et 27
– février : Matinée clinique#1 samedi 4 et 10
– mars : 10 et Conversation clinique le vendredi 24
– avril :7
– mai : Matinée clinique #2 samedi 6  et 12
– juin : 9

Tarifs (formation Uforca datadockée) :
350 euros (individuel) – 210 euros (étudiant-e) – Institutions: 700 euros

Où: En présentiel pour les vendredis ( lieu précisé ultérieurement) et en distanciel pour les Matinées cliniques et la Conversation clinique.
Interface: Zoom



Catégories :Le Blog SC, Session 2022