Conférences d’introduction à la psychanalyse 2021-22. 10 mai – Visioconférence – Lacan et les résonances du symbolique

Le cycle 2021-2022 des Conférences d’introduction à la psychanalyse intitulé « Lacan et les résonances du symbolique: le sujet dans la cure » se déroulera de novembre 2021 à mai 2022. Cinq rencontres en visioconférence. Le thème de cette année se propose d’interroger en quoi l’ordre symbolique permet de réordonner la place de l’imaginaire. Pour cette 4e séance, Hervé Castanet interviendra sous le titre : L’interprétable – l’ininterprétable/ l’analysable/ l’inanalysable.

L’interprétable – l’ininterprétable/l’analysable/l’inanalysable.

Dans son Séminaire XVI, D’un Autre à l’autre, Lacan distingue ce qui est interprétable et ce qui est ininterprétable. La répétition seule est interprétable. Par contre, la présence de l’analyste, elle, est ininterprétable (p. 350). Nous tirerons le fil de cette distinction

Infos pratiques:

Quand? Les mardis 30/11/ 21, 25/01/22, 01/03/22, 10/05/22, 31/05/22 de 19h à 21h.            

Tarifs: Particuliers : 60 euros – Étudiants : 25 euros – Institutions : 130 euros
Enseignement pris en charge par la formation permanente : 24 heures. N° agrément : 9 31 30657813

Renseignements/inscriptions:  conferences.aix.uforca@gmail.com Tel: 06 24 23 29 69  Section clinique d’Aix-Marseille pour la formation permanente, 5, rue Vallence – 13008 Marseille

Pour télécharger la bibliographie générale indicative, c’est ICI

Intervenant(es) : Hervé Castanet, professeur des universités – Nicole Guey, docteure en psychopathologie- Pamela King, docteure en psychanalyse – Sylvette Perazzi, psychiatre- Véronique Villiers, psychologue clinicienne

#3. 01/03/22: Pamela King: Sandy : la phobie comme appel à un « élément symbolique singulier ».Comment une phobie se décline-t-elle comme un appel au père – un appel à un « élément symbolique singulier[1] » – dans un moment de rencontre avec la castration ? Comment une création imaginaire (l’objet phobique) peut-elle être en position de suppléance et devenir (paradoxalement) un objet symbolique ? Nous regarderons les observations de Anneliese Schnurmann sur le cas de Sandy, et la critique de Lacan dont l’argument est le suivant : les post-freudiens méconnaissent le phallus. [1] Lacan, Jacques, Le Séminaire, livre IV, La relation d’objet, Seuil, Paris, 1994, p. 58.

Bibliographie :Lacan, Jacques, Le Séminaire, livre IV, La relation d’objet, Seuil, Paris, 1994, p. 54-75, 100. Schnurmann, Anneliese, « L’observation d’une phobie », Phobie, fétiche, exhibitionnisme. Trois références du Séminaire IV de Jacques Lacan, Les documents de la bibliothèque de l’École de la Cause freudienne, n° 5, 1995, p. 9-31.

#2.25/01/22: Véronique Villiers : « Parole vide, parole pleine, quels enjeux pour le psychanalyse? » Dans son chapitre « Parole vide et parole pleine dans la réalisation psychanalytique du sujet »(1), Lacan situe la parole du patient comme le medium de la psychanalyse en ce qu’elle appelle une réponse. L’éthique de la psychanalyse est alors convoquée. Nous essaierons d’en rendre compte par une lecture de ce chapitre, nous permettant d’en dégager les points cruciaux. (1) Lacan, Jacques, « Parole vide et parole pleine dans la réalisation psychanalytique du sujet », Fonction et champ de la parole et du langage, Écrits, éd. Du Seuil, Paris, 1966, p. 247.

#1. 30/11/21: Sylvette Perazzi : « L’année 53 ». À cette date, Lacan quitte la Société psychanalytique de Paris, branche de l’IPA, pour créer la Société française de psychanalyse. Il prononce alors une allocution au Collège Jean Wahl qu’il intitule « Le mythe individuel du névrosé 1». C’est aussi l’année de la rédaction de son premier discours de Rome : Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse. Nous évoquerons cette année charnière pour sa conception du symbolique.

 

 



Catégories :Le Blog SC, Session 2021, Session 2022