SC. 20 juin – Retour sur la troisième Matinée clinique

La troisième matinée de la Section clinique, en visioconférence par Zoom, a eu lieu le samedi 20 juin avec pour invitée Sylvie Zucca. À cette occasion, a été montré, par partage d’écran, un film qu’elle a coréalisé à partir d’extraits des films de Pierre Zucca, À tous les menteurs. Le film dure 25 minutes. Certains d’entre vous n’ont pu assister à cette matinée et donc n’ont pu voir voir ce merveilleux film. D’autres ont trouvé, sur leur écran d’ordinateur, le partage d’écran de qualité moyenne. Or ce film doit être vu dans les meilleures conditions.
Voici un lien (et un code car la vidéo est privée) qui vous permettra d’y accéder avec une grande qualité technique et en plein écran.
Bonne vision…

https://vimeo.com/369599766

Mot de passe : Zucca19

« QUAND ON VOIT UN FILM DE PIERRE ZUCCA, LES ÉMOTIONS QU’IL SUSCITE NOUS FONT RÉFLÉCHIR SUR L’ABSENCE D’UN TEL CINÉASTE DE L’HISTOIRE OFFICIELLE DU CINÉMA. MÊME L’ÉRUDIT JEAN TULARD EXPÉDIE SA CARRIÈRE EN QUATRE LIGNES DANS SON DICO DES RÉALISATEURS. OUI, PIERRE ZUCCA FUT PENDANT LONGTEMPS UN TRÈS GRAND PHOTOGRAPHE DE PLATEAU, L’UN DES PLUS ATTENTIFS ET DES PLUS DISCRETS. OUI, PIERRE ZUCCA A SIGNÉ LA TRÈS ÉTRANGE ADAPTATION D’UN LIVRE NON MOINS MYSTÉRIEUX DE PIERRE KLOSSOWSKI, ROBERTE, DANS LAQUELLE L’ÉCRIVAIN AVAIT L’UN DES RÔLES PRINCIPAUX. OUI ZUCCA FUT UN DES PREMIERS À DÉCOUVRIR LUCHINI ET L’UN DES SEULS À AVOIR FAIT TOURNER COMME ACTEUR CLAUDE CHABROL. MAIS CES QUELQUES ÉTAPES DE SA CARRIÈRE SONT TROP SUPERFICIELLES LORSQU’IL S’AGIT DE PARLER DU CINÉMA SINGULIER QUE MITONNAIT LE CINÉASTE.

PIERRE ZUCCA ÉTAIT L’UN DES MEILLEURS CINÉASTES FRANÇAIS DE SA GÉNÉRATION, SA DISPARITION AU DÉBUT DE CETTE ANNÉE 1995 NE DOIT PAS LE FAIRE OUBLIER DAVANTAGE…LA MEILLEURE FAÇON DE L’ÉVOQUER EST CERTAINEMENT DE PARLER DE SES FILMS. » BERNARD PAYEN

 

Vers le blog de la SC

Vers la Newsletter de la SC

Vers le multimédia

 

 

 



Catégories :Le Blog SC, Session 2020

%d blogueurs aiment cette page :