CEREDA. 5 décembre – Gap – Un bon petit diable

Notre première séance s’est ouverte autour de la lecture du texte d’Isabelle Fragiacomo sur notre journée Cereda du 5 octobre dernier avec notre invitée Bénédicte Jullien, une journée riche en enseignement et qui a rassemblé un nombre important de professionnels à Gap. Nous avons travaillé dans un second temps autour des la question de la différence et de la « puissance binaire » traitées dans le premier chapitre du texte de M.H Brousse « Le trou noir de la différence sexuelle »: la différence « opère » en séparant et liant et dans un même temps elle produit la jouissance, en affirmant ou en s’effaçant. La question s’est posée dans le groupe : est-ce que les mouvements tel que LGBTI, qui tentent d’effacer les genres, sortent-ils de l’ordre binaire ? Dans son texte Essaims, Anna Aromi[1] évoque l’éclatement des genres, LGBTI étant un exemple d’« essaim » tel que Lacan l’a déployé dans son enseignement, « offre multiple sur le marché des identités » qui  n’appelle pas à l’interprétation, n’est pas une question mais une réponse, à l’envers du symptôme. A partir du Séminaire XX Lacan oriente la différence du côté du Tout et du pas-tout dans laquelle la différence sexuelle devient « asymétrique ». Dans le troisième temps de la séance, Isabelle Fragiacomo a présenté le cas de Chou, 9 ans, qui tente, sans l’abris phallique, un travail sur la langue par un quatrième qui noue les trois dimensions R,S,I : le « bricolage » sur mesure qui inclut « Numéroter, énumérer, catégoriser, ranger » pour faire différence.

A notre séance prochaine, nous continuons à suivre ce fils rouge de la différence sexuelle « asymétrique », côté féminin, qui vise le singulier des modes de jouir, avec le venue de notre invitée Nicole Magallon, psychologue et extime du groupe. Elle nous proposera une lecture du texte de MH Brousse.

Camille Roussel nous présentera un cas de sa pratique en CMP, Claudine Boiteux introduira les échanges autour de ce cas en en faisant une lecture.

[1] Aromi, Anna, « Essaims », Midite blog des J49 Femmes en psychanalyse, 1er juillet 2019

Prochaine séance le jeudi 5 décembre au centre Corto Maltese, accueil à partir de 19h00, séance 19h15-21h15.

Contacts :
Elsa Lamberty, responsable, 06 88 82 86 99 ; Sylvie Dagnino, coresponsable

ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA

%d blogueurs aiment cette page :