ACF MAP. 14 mai – Toulon – Les paradigmes du symptôme #6

Les nouvelles « Conversations cliniques du mardi » 2018-2019 exploreront « Les paradigmes du symptôme ». Détail des séances ci-dessous.

Lacan, qui a longtemps insisté sur les pouvoirs de la parole, introduit dans son dernier enseignement l’instance de l’écriture [1]. Il s’agit d’un changement de paradigme majeur pour la clinique analytique. Il y a nécessité pour Lacan de distinguer nettement le signifiant et la lettre.

Pour le dire avec Freud, le symptôme ne se réduit pas à un retour du refoulé ; il ne se traite pas seulement par le biais d’une vérité cachée sur le sexuel. Freud en prend la mesure en butant sur « les restes symptomatiques » et la réaction thérapeutique négative. Au cours de ce séminaire, nous essayerons de suivre ce changement de paradigme et de tirer les conséquences d’une indication de J.A Miller : « La pratique de Lacan (…) passe par une désublimation (…) de la vérité. C’est une pratique qui vise au serrage du réel du symptôme.[2] »

[1] Notamment dans son séminaire XXIII, Le sinthome

[2] Miller J.-A., cours de L’Orientation lacanienne – L’Être et l’Un, 2011.

Infos pratiques

Les mardis
2018 : 04/12, 2019 : 29/01, 08/02, 05/03, 02/04, 14/05
De 20h30 à 22h30

Hôpital Sainte-Musse
54, rue Henri Sainte-Claire-Deville
83100 Toulon
Renseignements : 06 85 309 309 et acfmaptoulon@orange.fr

#1. mardi 4 décembre 2018. Présentation du thème
Intervenants : P. Roux – P. Falicon. Discutants : J. Ajello – M.-C. Pezron

#2. mardi 29 janvier 2019. Conférences d’introduction à la psychanalyse de Freud : conférences 17 et 23. Intervenants : J. Ajello – M.-C. Pezron. Discutants : Ph. Devesa – I. Guentcheff

#3. vendredi 8 février 2019. Lecture de L’instance de la lettre dans l’inconscient : Démontrer le statut symbolique de l’inconscient. Réf. Le Séminaire, livre II, Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse, Paris, Seuil, 1978, p. 211. Intervenants : J.-L. Morizot – F. Biasotto. Discutants : Pierre Falicon, Patrick Roux.

#4. mardi 5 mars 2019. Lacan, Séminaire XVIII D’un discours qui ne serait pas du semblant Lacan fait une relecture de son séminaire sur la Lettre volée. Au lieu de s’occuper du statut symbolique de l’inconscient, il met l’accent sur l’effet de féminisation de la lettre pour démontrer le rapport de cette dernière avec la jouissance. Lacan promeut la dimension de l’écriture.Intervenants : Ph. Devesa – I. Guentcheff. Discutants : F. Biasotto – J. Ajello. Points vifs : M.-P. Candillier

#5. mardi 2 avril 2019. Le symptôme dans Lituraterre. Dans Lituraterre, texte fondateur de la théorie de la lettre, il s’agit de définir la lettre comme littoral. Pour définir ce nouveau statut de la lettre, Lacan se réfère à l’art de la calligraphie qu’il rencontre au Japon. Voir aussi le texte de LAURENT, E., « La lettre volée et le vol sur la lettre », La Cause freudienne, n°43, octobre 1999, p.32. Intervenants : M.-C. Pezron – M.-P. Candillier. Discutant : P. Devesa. Points vifs : J. Ajello.

#6. mardi 14 mai 2019. Le symptôme dans le séminaire XVIII, un nouage. Intervenants : F. Biasotto, P. Falicon, P. Roux. Discutant : J.- L. Morizot. Points vifs : M.-C. Pezron.

CONVERSATIONS CLINIQUES DU MARDI A? SAIN TE MUSSE, TOULON 3e, 4e, 5e séances

 

 



Catégories :ACF MAP, Agenda, Les séminaires en MAP, Séminaires ACF MAP