Champ freudien. 16 mars – Martigues – Le son et l’objet voix dans la clinique et la civilisation #3

« Le son et l’objet voix dans la clinique et la civilisation », tel est le thème du séminaire d’Etudes féminines de Martigues 2018-2019. Détail des rendez-vous ci-dessous.

Notre séminaire poursuit son travail sur le son en mettant en perspective la différence entre le son et l’objet voix. Si le son et la voix sont concernés au plus près par la jouissance, donc par le corps et la pulsion, le son ouvre sur l’inconnu et l’impensé, la contingence surgit. Le son, serait-il la part du vivant qui fait vibrer en chacun de nous sa singularité dans sa manière d’habiter la langue qu’il parle ? Freud construit le concept de pulsion en une force constante « Le caractère « poussant » est une propriété générale des pulsions, et même l’essence de celles – ci. Toute pulsion est un morceau d’activité…»
1. Lacan, dans son dernier enseignement, dégage non seulement la pulsion de l’instinct mais il relève l’impact des effets de la parole sur le corps. « les pulsions, c’est l’écho dans le corps du fait qu’il y a un dire.»
2. L’équivoque de pousser : la force qui pousse, du corps au cri, la plante qui croit, l’enfant qui grandit, quelque chose de vivant à l’œuvre qui nous pousse. Ce flux au cœur de la clinique et de la civilisation sera notre boussole, de l’art à la psychanalyse.

Marie-Ange Lucchesi

1.Freud S., « Pulsions et destins des pulsions » (1915), Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1940, p.18.
2.Lacan J., Le Séminaire, livre XXIII, Le Sinthome (1975-1976), Paris, Seuil, coll. Champ freudien, 2005, p.17.
3.Lacan J., « La troisième », Rome VIIe Congrès de l’Ecole Freudienne. Lettres de l’Ecole Freudienne n°16. Nov 75.

#1. Samedi 10 novembre 2018
> Marc Krawczyck : « Une schize entre oreille et voix »
> Marie-Ange Lucchesi : « La voix du surmoi et la réson du son »

#2. Samedi 12 janvier 2019 : Les pulsions, le son et l’événement imprévu
Les pulsions, « un morceau d’activité » pour Freud ; « un écho dans le corps du fait qu’il y a un dire » chez Lacan. Comment le sujet répond t-il à la force de la pulsion ? Les solutions peuvent être destructrices ou créatives. Cette force qui pousse, ce flux au cœur du sujet ne peut être cerné par la signification. Le son ouvrerait il la voie vers cet hors sens ? Au plus près de ce réel, la rencontre est au rendez-vous de la clinique.
> Céline Puntel  : « Le son dans la clinique d’enfant »
> Marie-Ange Lucchesi : « De l’agitation, au son, une rencontre insolite »

#3. Samedi 16 mars 2019 : Son et objet Voix. Mots et silences, ce qui frappe.
Depuis notre naissance, des mots ou des silences heurtent notre corps. Une jouissance s’y attache. Ces rencontres sont hasardeuses et ce qu’il en reste, sont des éléments épars.
Aussi dans la langue y a-t-il du sens et du réel ; c’est ce que nous développerons.
Comment intervenir, comment trouver ou retrouver ces mots ou ces silences qui nous ont frappé « pour les rendre inoffensifs »(J.-A. Miller, « Vous avez dit bizarre ?», Quarto, n°78, p.8) ?
A partir de quelques exemples cliniques et de références cinématographiques, nous aborderons la différence entre le son et la voix.
> Marc Krawczyck : « L’impact des mots »
> Marie-Christine Belzanti : « La vois n’est nullement du registre sonore » (J.-A. Miller)

Infos pratiques

Samedi 16 mars 2019, 9h30-12h
Maison du tourisme
Salle Boze

13500 Martigues.
Informations : 06 70 31 88 55 et lucma003@gmail.com

Le séminaire d’Etudes féminines de Martigues est placé sous la responsabilité de Marie-Ange Lucchesi. Conseil : Hervé Castanet (plus-un). Monique Grangaud-Guérin (†), Sylvie Goumet, Marc Krawczyk, Marie-Ange Lucchesi.



Catégories :champ freudien, Les séminaires en MAP