CEREDA. 7 novembre – Gap – Un bon petit diable

Après la journée de travail du 7 octobre 2017 sous le thème « Une femme, ma mère ? », Un bon petit diable reprend le rythme de ses réunions de travail mensuelles. Nous rentrons de plein pied dans le thème de travail « Enfants violents » en vue de la future Journée de l’Institut de l’Enfant en 2019.

Nous ferons d’abord un bilan de cette journée avec Elisabeth Leclerc-Razavet. Qu’avons-nous appris de l’atelier clinique et de la conférence ?
Puis nous étudierons deux textes : « Enfants violents », allocution de Jacques-Alain Miller du 18 mars 2017 et « Vers la JIE5 », texte adressé par Christine Maugin aux groupes de la Diagonale Francophone du nouveau réseau CEREDA.
Une phrase de Jacques Alain Miller retiendra particulièrement notre attention car elle va vectoriser notre travail de l’année. Il souligne que « la violence chez l’enfant n’est pas un symptôme. Elle est même le contraire d’un symptôme. Elle n’est pas le résultat du refoulement, mais plutôt la marque que le refoulement n’a pas opéré ». Christine Maugin déduit de cette proposition, une question qui nous mettra au travail : « Que nous apprennent les enfants violents que nous recevons concernant cette articulation inconscient-refoulement-symptôme ? »

Isabelle Fragiacomo

Prochaine réunion :
Mardi 7 novembre 2017 à 19H15 (accueil à 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Agenda, Groupes CEREDA

%d blogueurs aiment cette page :