Cereda. 1er mars – Gap – Un bon petit diable

Deux textes nous accompagneront pour travailler la question des identifications « remaniées » lors de ce passage délicat qu’est la puberté et celle de la rencontre avec le réel de la jouissance, le non-rapport sexuel : « L’adolescence, symptôme de la puberté »(1), par Alexandre Stevens, et « Lʼadolescence au siècle de l’objet »(2), de Bernard Seynhaeve.

A. Stevens définit de la puberté comme « l’âge d’une grande variété de réponses possibles à cet impossible qu’est le surgissement d’un réel propre de la puberté ». B. Seynhaeve questionne ce moment délicat où le sujet doit trouver le « mode d’emploi » dans la rencontre avec l’Autre sexe, rencontre réel de la jouissance qui ne peut se dire, « quelque chose qui surgit et pour laquelle il se trouve démuni ». Nous travaillerons ces point à la lumière du texte de référence de J.-A. Miller, « En direction de l’adolescence » (3).
Dans un second temps de la séance, nous travaillerons autour d’un cas présenté par Anne Deu, psychologue en IME.

Elsa Lamberty

(1) Les Feuillets du Courtil, Le désir et la faim, mars 1998, p. 79-92.
(2) Le pont freudien, conférence du 11 mars 2011.
(3) Intervention de clotûre à la 3e journée de l’Institut de l’Enfant. Disponible sur internet en cliquant ici.

Prochaine réunion
Mardi 1er mars à 19h15 (accueil à partir de 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA