CEREDA. 17 mars – Gap – Un bon petit diable

La venue de Jacques Ruff, notre extime, membre de l’ECF et psychanalyste à Gap, a permis à chaque membre du groupe de formuler sa question par écrit autour de ce premier temps de travail, depuis la rentrée, avec l’item « extraire le sujet ». 

Certaines interrogations concernant la psychose et l’utilisation du graphe mettent en exergue notre question pour ce second temps de travail, jusqu’en juin : comment interprète t-on dans la psychose ?, avec comme repère principal la dernière proposition de J.-A. Miller « Critiquer l’hallucination » comme mode d’interprétation. Comment faire entendre, dans notre clinique avec les enfants autistes ou psychotiques, les effets relevant des deux pratiques de l’analyste pour critiquer l’hallucination que proposent J.-A. Miller ? Nous lirons et commenterons le texte de Sonia Chiriaco « Modulations de la voix » où « la rencontre avec le désir particularisé de l’analyste peut changer le sort de ces enfants agités par des voix (…)» (Peurs d’enfants p. 96).

Elsa Lamberty

Prochaine réunion :
Mardi 17 mars à 19H15 (accueil à 19h).
Contact : ceredabonpetitdiable@free.fr



Catégories :Groupes CEREDA