Uforca. 28 juin – Paris – Pères toxiques

Qu’en est-il de la toxicité des pères ? Elle est à l’affiche du prochain colloque Uforca, le 28 juin à Paris, à la Maison de la Mutualité.

Pères-toxiques-Uforca« On a assez dit la toxicité des mères : mère ravages, mères réelles, présences et absences capricieuses, gueules de crocodile, mangeuses de bébés, figures de jouissance plutôt que de désir. Ce préjugé clinique est soutenu par la métaphore paternelle qui présente le père comme un remède. En effet, le père de l’Œdipe tempère le rapport entre la mère et son objet. L’interdit et la castration dont il est l’agent sont pansés par sa promesse tu l’auras. »

Lire la suite de l’argument de Gil Caroz et découvrir les « petits textes » qui jalonnent la préparation du colloque. Les inscriptions sont closes (28 avril).

Programme

Télécharger le pdf (97 ko) : Colloque UFORCA-Le programme

Matinée (accueil à partir de 9h).

  • Trois cas cliniques

> « Père impudique, fils « pervers » »
Serge Cottet (présentation par Christiane Alberti),
> « A propos de quelques effets-père. »
Catherine Lazarus-Matet (présentation par Philippe De Georges),
> « L’ombre d’un tsunami. »
Miguel Bassols (présentation par Lilia Mahjoub).

Discutants : Laure Naveau, Jacques Borie, Jean-Pierre Deffieux, Pierre-Gilles Guéguen, Alexandre Stevens.

Après-midi
Six ponctuation cliniques à partir du Séminaire VI, Le désir et son interprétation.

  • 15h-16h : Les pères-poisons

> « L’identification au père ne résout en rien la problématique du désir. », p. 137.
Commentaire : Agnès Aflalo. Médiateur : Jean-Daniel Matet.
> « Ce qui fait fonction de poison pour Hamlet, c’est la parole de son père. », p. 478.
Commentaire : Philippe Hellebois. Médiateur : Marie-Hélène Blancard.

  • 16h-17h : Failles dans l’Autre

> « La vérité du désir est à elle seule une offense à l’autorité de la loi. » p. 95.
Commentaire : Carole Dewambrechies-La Sagna. Médiateur : François Ansermet.
> « Il n’y a rien dans la signifiance qui soit la garantie de la vérité. », p. 468.
Commentaire : Alfredo Zenoni. Médiateur : Hervé Castanet.

  • 17h-18h : Au fondement de la névrose

> « Le ressort de la névrose, c’est de ne pas vouloir que l’Autre soit châtré. », p. 275.
Commentaire : Dominique Laurent. Médiateur : Pierre Naveau.
> « Le désir du névrosé est ce qui naît quand il n’y a pas de Dieu. », p. 541.
Commentaire : François Leguil. Médiateur : Armand Zaloszyc.



Catégories :Agenda, Uforca

Tags: